Les séjours se suivent et ne se ressemblent pas tout à fait

Les séjours se suivent et ne se ressemblent pas tout à fait

 

Et voilà, il faut que l’on arrive vers la fin de la boucle pour que les amis viennent nous rejoindre ! Bon d’accord, aux Açores c’est plus simple de nous « coincer » que lorsque nous étions plus itinérants, à ne pas savoir où nous serions, ni où les vents nous porteraient (ou pas) à un mois près.

Alors ça y est, Catherine et Yann ont pris leurs billets Paris/Terceira, du 20 au 29 mai 2013, talonnés par Blandine et Arnaud, du 2 au 12 juin. Une grosse semaine pour chacun, avec un programme commun, à quelques variations près, pour éviter la répétition.

 

La première journée, c’est pour découvrir et ressentir l’ambiance des Açores, en se posant à Praia da Vitoria. Si ça se passe sous un ciel clair pour Catherine et Yann, pour Blandine et Arnaud, c’est le passage d’une dépression qui vient lécher les Açores, avec de la pluie et des vagues qui nous claquent et nous plaquent contre le quai extérieur de la marina. On a presque l’impression de naviguer tant le bateau tangue. Bonne mise en condition …

 

Puis, cap sur São Jorge, avec une grosse journée de traversée : vent arrière et un peu de spi pour Catherine et Yann, petit travers pour Blandine et Arnaud, et des dauphins.

 

DSC01443.JPG

Catherine, en méditation ?...

 

DSC01677.JPG

Pico et son âne en toile de fond sur la route de São Jorge

 

DSC01682.JPG

Blandine et Arnaud dans la traversée

 

DSC05557.JPG

Les deux frangines

 

DSC05587.JPG

Et le Capitaine

 

C’est toujours le même plaisir de retrouver la marina de Velas, dans son cadre champêtre, et ses bavards hôtes du soir, les puffins cendrés, dits « cagarros ».

 

DSC01632.JPG

Sahaya à la marina de Velas, sa préférée !

 

DSC01709.JPG

Corvée de pluches d'espinafres !

 

Les trois jours suivants, nous concoctons un programme de randonnées à nos invités. Petite boucle de mise en jambe à la Faja d’Alem, sur la côte nord. Cette faja n’est accessible qu’à pied, par un chemin qui déroule des lacets serrés en descente comme en montée. Avec Blandine et Arnaud, nous aurons la chance d’être invités par Lilio, un des habitants des lieux, goûter de son vin, une tradition d’hospitalité de la communauté de la Faja d’Alem que nous n’avions pas encore eu l’occasion d’expérimenter lors de nos deux précédentes visites. Lilio nous fait aussi visiter sa maison familiale, et le moulin à eau où le village vient moudre de la farine de maïs, avec ses turbines maison !

 

DSC01476.JPG

Yann, un Breton quand même surpris par l'Atlantique !

 

DSC05692.JPG

Arrivée à la Faja d'Alem

 

DSC01712.JPG

 

DSC05712.JPG

Une turbine rustique pour le moulin à eau

 

DSC05718.JPG

Visite de la cabane et du jardin de Lilio

 

DSC01717.JPG

Et visite de la cave !

 

DSC05731.JPG

Un bon de route en "taxi" dans l'arrière d'un pick-up

 

DSC01501.JPG

Dans la montée du Pico Esperanza

 

DSC01724.JPG

Dans la montée du Pico Esperanza (bis)

 

DSC05751.JPG

Au sommet de São Jorge

 

DSC01631.JPG

Jolies lumières sur Graciosa

 

La deuxième balade part depuis le champ d’éoliennes du sommet de la Serra do Topo, et dévale 800 m jusqu’à la mer que le chemin rejoint à la Faja de Santo Cristo, puis longe jusqu’à la Faja dos Cubres. Avec Catherine et Yann, le brouillard et la pluie qui noient le sommet nous obligent à faire la balade à l’envers, mais nous ferons finalement la montée avec Philippe, qui retrouve des airs de Réunion dans ce sentier qui traverse les pâturages et s’enfonce vers l’entonnoir d’une ravine. Avec Blandine et Arnaud, nous pourrons faire le parcours prévu, et les deux gars remonteront fissa récupérer la voiture et ensuite les deux filles … au bar dos Cubres.

 

DSC01772.JPG

Des maisons abandonnées le long du chemin

 

DSC05939.JPG

 

DSC01623.JPG

Remontée vers la Serra do Topo

 

Pour la troisième balade qui longe la côte sud entre la Faja dos Vimes et la Faja de São João, Catherine et Yann seront cette fois plus chanceux avec la météo. Avec Blandine et Arnaud, c’est sous les ponchos que s’effectue la montée, et les nuages ne lâchent prise que dans l’après-midi. Au retour, nous découvrons la Faja de Ouvidor, avec une belle piscine naturelle et un petit site d’escalade. Rendez-vous est pris le lendemain pour la baignade et la grimpe, mais la pluie fait tout tomber à l’eau (sauf nous). Nous essayons de trouver un autre site d’escalade sur la côte sud, près d’Urzelina, mais ne le trouvons pas malgré d’insistantes recherches. Y’a des jours comme ça …

 

DSC01558.JPG

 

DSC01586.JPG

Au bar de São João

 

DSC01588.JPG

La côte sud de São Jorge et Pico

 

DSC01760.JPG

La vue plongeante classique sur la marina de Velas

 

DSC01787.JPG

 

DSC01791.JPG

Les piscines naturelles de la Faja de Ouvidor

 

Retour sur Terceira avec un passage à Angra do Heroismo, au bout d’une traversée tranquille pour Catherine et Yann, et archi-pénible pour Blandine et Arnaud, vent tourniquant sans cesse, mer chaotique. La danse joyeuse de nombreux dauphins autour du bateau viendra comme un salut de la mer.

 

DSC02029.JPG

 

DSC02030.JPG

Départ de Velas (photos prises par Jose, responsable de la marina)

 

DSC06130.JPG

Philippe aux incessantes manœuvres de voiles avec les caprices du vent

 

DSC01642.JPG

Arrivée sur Angra do Heroismo

 

DSC01815.JPG

Arrivée sur Angra do Heroismo (bis !)

 

Et voilà, dix jours c’est vite passé, et nos invités repartent reprendre le cours de leur vie terrestre …



19/10/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres